Vélo 2000

Grand-Prix le Nordet 2017

Grand-Prix le Nordet 2017

Par Vélo 2000

25 mai 2017

Grand-Prix le Nordet 2017

Dans le calendrier québécois de courses cyclistes (FQSC), le GP le Nordet marque le début d’une série de courses montagneuses et annonce l’arrivée imminente du GP de Charlevoix : une des courses les plus accidentées de la saison. De par sa position dans le calendrier et son dénivelé positif frôlant les 2000 m sur 120 km, le GP le Nordet est non seulement une excellente préparation en vue des courses à venir, mais également le moment de voir qui est en forme en vue du GP de Charlevoix.

Samedi le 20 mai dernier, seulement les volets senior élite et Maître 3 (50-59 ans) de l’équipe Vélo 2000/Peak Centre étaient présents. Pour une deuxième année consécutive, les cyclistes ont eu droit à de la belle température, malgré que le fond de l’air était encore frais dans les Laurentides! Les manchettes et les vestes sans-manches, pour la plupart des coureurs, étaient encore de circonstance.

Senior élite

Considérant la difficulté du parcours et la présence de nombreux coureurs des formations professionnelles : Silber, H&R Block, Garneau-Québécor et même un coureur de United Healthcare, la principale stratégie de l’équipe Vélo 2000/Peak Centre était d’essayer de survivre le plus longtemps possible, tout en se faufilant dans une échappée hâtive pour ne pas avoir à brûler toutes ses cartouches afin d’être dans le bon coup.

Étonnamment, c’est exactement ce qui s’est produit. Dès la première montée, Alex Cataford (UHC) a attaqué le peloton et mis de la pression sur ce dernier, de sorte qu’un petit groupe sélect de coureurs a réussi à ouvrir un « trou ». Le groupe de 15 coureurs est tranquillement devenu l’échappée du jour. Parmi celle-ci, nous pouvions y trouver William Blackburn et François Chabot (Vélo 2000/Peak Centre) qui ont été capables de respecter le plan et de s’insérer dans le « bon coup »!

Ces premières attaques tôt en début de course ont aussi eu pour effet de faire le ménage derrière. Olivier Piché et Philippe Mireault (Vélo 2000/Peak Centre) n’ont malheureusement pas été en mesure de s’accrocher au rythme des premières montées et ils se sont fait larguer en début de course. Olivier a tout de même complété la distance, alors que Philippe a abandonné à la mi-course, incommodé par un rhume contracté  les jours précédents la course.

Pendant ce temps, Kianoush Missaghi et Julien Brazeau-Séguin étaient toujours dans ce qui restait du peloton principal juste derrière l’échappée. Ce peloton s’est transformé en peloton de chasse, car les formations Silber et Garneau trouvaient que leur équipe était sous-représentée au sein de l’échappée. Kianoush et Julien ont donc fait de leur mieux afin de désorganiser la chasse et marquer les attaques de ceux qui voulaient tenter de rejoindre l’échappée. Ils ont également bénéficié de l’aide de leur coéquipier François Chabot s’étant fait sortir de l’échappée avant de se faire reprendre par le peloton. Épuisé et victime d’une légère fringale, Kianoush se fera éjecter de ce petit peloton à 20 km de la fin. Il terminera en « solo » au 36e rang. Julien et François se concentraient déjà sur le sprint de peloton, qu’ils ont remporté d’ailleurs, sachant très bien que le gagnant proviendrait de l’échappée.

Justement, que s’est-il passé avec notre grand William Blackbuuuurn!!!??? Eh bien, William à encore une fois terminé dans le top 10, soit au 9e rang, après avoir attaqué l’échappée avec 3 autres coureurs des formations professionnelles Silber, Garneau-Québécor et H&R Block à l’intérieur des 30 derniers km. Disons qu’il a très bien su tirer son épingle du jeu, considérant qu’il n’était pas le plus costaud parmi ses rivaux.

En somme, l’équipe senior Vélo 2000/Peak Centre fait bonne figure en plaçant 3 coureurs dans le top 15. Seule l’équipe professionnelle Silber a su en faire autant.

Crédit photo@facebook de la page de l’équipe cycliste Lowest Rates

Maître 3

Les Maîtres 3 avaient 60 km de course à faire au lieu de 120 km comme les seniors. Cette plus courte distance laissait donc présager une course explosive. Les cyclistes quinquagénaires n’ont pas déçu, hehe! Il faut dire que dans leur peloton, des coureurs cyclistes néophytes de tous âges peuvent s’y joindre, sous le prétexte d’une initiation à la course d’une durée indéterminée. Ces cyclistes sont dans la catégorie nommée Maîtres 5.

C’est justement un de ces coureurs cyclistes débutant, âgé d’une trentaine d’années, qui a mis le feu aux poudres dès les premiers kilomètres! Notre petit grimpeur Jocelyn Millette, qui en a vu d’autres, est parti aux trousses du jeune fringant et ceux qui pouvaient suivre ont suivi. Disons qu’il n’y en avait pas beaucoup qui faisait la file…la course était jouée. Le groupe de Jocelyn était composé d’environ 8 coureurs. Patrice Jutzi, Mario Ebacher et Kourosh Arshi se trouvant tous dans un peloton derrière.

Jocelyn a tenté de s’échapper à maintes reprises dans les « bosses » des derniers kilomètres, mais à chaque fois, ses compatriotes d’échappée le reprenaient. Ses efforts ont toutefois été récompensés, car il a réussi à percer le top 10 pour la première fois de la saison avec une 6e position. Ce résultat est de bon augure en vue du GP de Charlevoix débutant dans un peu plus d’une semaine.

Mario Ebacher et Kourosh Arshi ont terminé 17e et 20e respectivement, alors que Patrice Jutzi  a été victime d’une crevaison dans les 15 derniers km. Il a donc complété le parcours après un très long dépannage neutre. Heureusement pour lui, Patrice peut encore savourer sa douce victoire du 15 avril dernier en solitaire.

À venir

L’équipe de Vélo 2000/Peak Centre retourne dans le nord ce dimanche, pour le critérium de Ste-Agathe-des-Monts. Les amateurs de vitesse seront servis!!!