Vélo 2000

Grand-Prix de Charlevoix 2017

Grand-Prix de Charlevoix 2017

Par Vélo 2000

9 juin 2017

Grand-Prix cycliste de Charlevoix

Le Grand-Prix de Charlevoix est depuis longtemps la première course par étape du calendrier cycliste québécois. Ce « week-end » intense et condensé couronne généralement un cycliste complet avec une bonne forme de début de saison. Le vainqueur du classement général du GP de Charlevoix, doit passer à travers un critérium en même temps que les sprinteurs, aller plus vite que le vent au contre-la-montre, grimper comme une chèvre lors de la course d’ascension et résister à l’accumulation des côtes « casse-pattes » de la région lors du circuit routier.

Seniors élite

Le peloton senior était relevé au GP de Charlevoix cette année. La présence de 6 coureurs de l’équipe Silber Pro Cycling et du contingent complet de l’équipe professionnelle Garneau-Québécor y était pour quelque chose. Ne possédant pas un alignement de coureurs aussi profond que les deux équipes professionnelles mentionnées précédemment, L’équipe Vélo 2000/Peak Centre devait faire preuve de créativité et d’audace afin d’espérer s’en tirer avec un bon résultat au classement général. L’équipe a donc décidé de se rallier autour de leur coureur le plus complet et le plus expérimenté, William Blackburn.

1ère étape : Critérium

La première étape avait lieu vendredi soir. Les coureurs devaient parcourir 35 tours d’un circuit d’une longueur de 1,2 km. L’équipe Vélo 2000/Peak Centre visait un résultat d’étape avec leur sprinteur Julien Brazeau-Séguin, tout en s’assurant que William ne perde pas de temps par rapport aux autres candidats potentiels du classement général.

Les choses se sont légèrement compliquées en raison du rythme de course très rapide imposé en grande partie par les coureurs de Silber et de Garneau-Québécor. Bien que la course se soit terminée au sprint, notre sprinteur Julien a été pris derrière une petite cassure dans les derniers 200-300 m, juste derrière les autres sprinteurs à quelques dizaines de mètres en avant du peloton principal comprenant William Blackburn, Philippe Mireault et Kianoush Missaghi. Mathieu Bouchard, ainsi que plusieurs autres coureurs, ont été obligés de quitter le parcours victime de la vitesse de la course.

Voici un aperçu du genre d’effort que les coureurs avaient à déployer sur 54 min de course (données récupérées à l’aide d’un capteur de puissance Stages) : 305 W de moyenne, 324 W de moyenne normalisée, pic de 1100 W.

Podium : #1- Pier-André Côté (Silber)   #2-  Elliott Doyle (Garneau-Québécor)  #3- Pierrick Naud (Rally)

2e étape : CLM

Le lendemain matin, les coureurs devaient parcourir un trajet de 19,5 km en course contre-la-montre, comprenant un aller faux plat descendant vent de dos et un retour faux plat montant vent de côté/face. N’étant pas un spécialiste du CLM, William se devait de limiter son écart avec les meneurs. Il s’en est relativement bien tiré avec un temps de 25 min 23 sec, soit 1 min 42 sec derrière le vainqueur, pour une 15e position. Suite à cette performance et celle de la veille, William se trouvait à la 17e position du classement général après 2 étapes.

Les deux autres coureurs de l’équipe avec des vélos de CLM, Kianoush Missaghi et Philippe Mireault, ont terminé au 22e et 25e rang avec un temps de 25 min 55 et 26 min 12 sec, respectivement.

Podium : #1- : Adam Roberge (Silber)   #2-  Nickolas Zukowsky (Silber)                                #3- Bruno Langlois (Garneau-Québécor)

Maître 3

Les maîtres 3 n’avaient pas de critérium le vendredi soir. Leur GP de Charlevoix ne comprenait que 3 étapes, dont la première étant le CLM. Mario Ebacher était le seul à être équipé d’un vélo de CLM, alors que Patrice Jutzi avait des barres de triathlon ajouté à son guidon et Jocelyn Millette était sur son vélo de route, comme de nombreux coureurs. N’ayant pas de vélo de CLM, Jocelyn n’avait pas grand intérêt à rouler à fond pour se détruire les jambes avant les autres étapes de côtes. Quant à lui, Mario a fini avec un bon temps pour briser le « top 10 » avec une 8e place à 2 min 17 sec du gagnant Pierre Lessard (26 min 06 sec).

Résultats : Mario Ebacher (8e, 28 min 25 sec); Patrice Jutzi (9e, 29 min 11 sec); Jocelyn Millette (18e, 31 min 08 sec)

3e étape : Ascension

Quelques heures après le CLM avait lieu la course d’ascension, soit un trajet de 12 km affichant un dénivelé positif de 380 m incluant une pente maximale de 24. Bien que la distance soit courte, il n’en faut pas beaucoup pour que les écarts de temps entre les différents coureurs se creusent, en raison de la forte inclinaison de l’ascension et surtout de la vitesse à laquelle les meilleurs grimpeurs décident de monter la côte!

Bien que William Blackburn ne soit pas non plus un pur grimpeur, il peut monter avec les meilleurs lorsqu’il est en forme. Heureusement pour l’équipe, William connaissait un bon début de course. Ses coéquipiers :  Julien, Philippe, Mathieu et Kianoush ont donc pris le contrôle de la course en établissant un rythme soutenu sur les 7-8 km de faux plats descendants, afin de s’assurer que personnes ne les dépassent. L’équipe voulait que William puisse être le premier à rejoindre le pied de l’ascension et commencer cette dernière à son rythme, sans être victime des accélérations des meilleurs grimpeurs que lui.

Le plan de l’équipe a fonctionné et William a pu débuter la montée avec une bonne avance sur le restant du peloton. Tel que prévu, il s’est fait rattraper dans la portion la plus abrupte de l’ascension, mais il a su s’accrocher au peloton de tête jusqu’à ce qu’il se fasse décrocher à l’intérieur du dernier km. William a donc terminé l’étape au 22e rang à 46 sec du vainqueur et il a, du même coup, remonté 2 places au classement général pour se retrouver en 15e position à 2 min 25 sec du meneur avant le routier. Le restant de l’équipe est rentré au compte-goutte, souffrant de leur effort avant le début de la montée. Leur boulot ayant été accompli!!!

Podium : #1- : Nicolas Masbourian (Silber)          #2-  Félix côté Bouvette (Garneau-Québécor)  #3- Nickolas Zukowsky (Silber)

Maître 3

Malheureusement pour eux, le peloton des maîtres 3 a été victime d’un cafouillage lors de leur course d’ascension. Une voiture non-autorisée sur le parcours s’est introduite entre les voitures ouvreuses des commissaires et le peloton, de sorte que la voiture non-autorisée s’est retrouvée à bloquer le passage des cyclistes au virage avant le début de la montée. Jocelyn Millette et Patrice Jutzi ont été grandement affecté par cet événement non planifié. Jocelyn a tout de même sauvé les meubles en remontant le peloton avec hargne, après avoir dû mettre le pied à terre, pour terminer en 4e position à 56 sec du vainqueur d’étape Éric Ashby.

Résultats : Jocelyn Millette (4e); Patrice Jutzi (14e);  Mario Ebacher (17e);

4e étape : Routier

L’étape reine de ce GP prix de Charlevoix avait lieu le dimanche. Avant de retourner au bercail, les coureurs devaient franchir un parcours de 130 km affichant un dénivelé positif de 1841 m parsemé de côtes « Charlevoisiennes », c’est-à-dire : un enchaînement de petites bosses courtes à fort pourcentage. Soit un parcours qui avantage les grimpeurs autant que les costauds puissants!!!

Étant donné son retard de 2 min 25 sec avec le meneur, William se devait de reprendre du temps sur une majorité de personnes en avant de lui au classement général. Pour ce faire, la meilleure option était d’essayer de prendre une échappée comprenant des coureurs de bon calibre, afin de tenter de se bâtir une avance en temps suffisante pour croiser la ligne devant ses rivaux.

Crédit photo @ Williy Cousseau

L’agressivité de William en début de course a porté fruit et il s’est retrouvé au sein d’une échappée de 8 excellents coureurs. Par contre, comme à chaque année, la course s’est jouée dans la côte de St-Irénée. L’échappée dans laquelle faisait partie William a explosé au milieu de cette redoutable montée. Seulement Pierrick Naud et Jean-François Soucy ont survécu à cette impitoyable ascension! Ces derniers finiront d’ailleurs 1er et 2e de l’étape, alors que William a croisé la ligne d’arrivée en 10e position 8 min 10 sec derrière. Cette belle performance lui a permis de compléter le « Top 10 » à 9 min 34 sec derrière Jean-François Soucy après 4 étapes de course.

Podium : #1- : Pierrick Naud (Rally)         #2-  Jean-François Soucy (Garneau-Québécor) #3- William Goodfellow (Veloselect)

Podium (cumulatif) : #1- : Jean-François Soucy (Garneau-Québécor)    #2-  Pierrick Naud (Rally)             #3- Olivier Brisebois (Garneau-Québécor)

Maître 3

Contrairement au senior, les maîtres 3 devaient franchir un parcours de 83 km affichant un dénivelé positif de 1123 m. Nos trois acolytes ont terminé sains et saufs à quelques minutes d’intervalle les uns des autres. Jocelyn Millette est le premier d’entre-eux à avoir croisé la ligne d’arrivé 7 min 10 sec derrière le gagnant de la course d’ascension Éric Ashby.

Résultats : Jocelyn Millette (11e); Patrice Jutzi (15e);  Mario Ebacher (19e);

À venir

Il y a une pause de course pour la majorité des coureurs québécois, à l’exception du Grand-Prix cycliste de Saguenay (Course UCI America Tour). Le prochain rendez-vous est donc le Critérium Provincial Vélo 2000 le samedi 17 juin prochain à Longueuil. Vous aurez la chance de voir nos athlètes en action tout près de chez vous. Nous vous y attendons en grand nombre!!!