Vélo 2000

Critérium de Beauharnois et Grand-Prix de Sainte-Martine

Critérium de Beauharnois et Grand-Prix de Sainte-Martine

Par Vélo 2000

27 avril 2017

Critérium de Beauharnois

Samedi dernier, nos coureurs élites avait rendez-vous au critérium de Beauharnois, soit un un parcours technique de 1,6 km qu’il devait compléter 31 fois. L’an passé, ce critérium avait été gagné par Pierre-André Côté au terme d’une échappée partie à l’intérieur des 5 premiers tours.

Cette année, le peloton n’avait pas l’intention de se refaire jouer le coup une 2e fois! Personne ne voulait laisser partir personne. De sorte qu’en dedans des 10 premiers tours, presque la moité des 90 participants étaient décrochés tellement la vitesse était élevée. Cette dernière, combinée à la difficulté du parcours n’ont pas épargnées nos coureurs Olivier Piché et Mathieu Bouchard. Bien que Kianoush Missaghi, Philippe Mireault et William Blackburn ont réussi à survivre, ils n’ont pas été en mesure de marqué toutes les attaques. La course à donc été remporté par Jean-Simon D’anjou, de la formation Garneau-Québécor, au terme d’une échappée de 3 coureurs s’étant formée à 9 tours de la fin. Ces derniers ont gagner avec une mince avance de 8 secondes sur le peloton (45,8 km/h de moyenne). Nos trois survivants ont terminé au sein du peloton.

Grand-Prix de Sainte-Martine

Le CP de Sainte-Martine est reconnu pour être une course ou le vent s’avère être le principal ennemi et ou les coureurs se sont jamais à l’abri de cet élément impitoyable. L’édition 2017 de cette course ne faisait pas exception à la règle…De quoi faire un « cocktail » de bordure!

Chez les maîtres 1 (30-39 ans), Bryan Mongrain a brisé le top 10 avec une 8e position. C’est un excellent résultat considérant que son coéquipiers Frédéric Brousseau a été victime de crampes au jambes dans les derniers kilomètres de la course, l’empêchant ainsi d’amener Bryan au sprint. Ce n’est que partie remise pour ses deux acolytes qui salivent à l’idée d’une arrivée groupée!!!

Chez les maîtres 2 (40-49 ans), notre François Lemarbre national à terminé avec le peloton principal au 22e rang. La course a été remportée par une petite échappée de 4 coureurs avec 22 secondes d’avance. Yanick Perreault a été forcé d’abandonner, suite à un blessure à l’entraînement qui n’était pas tout à fait guérie. Nous lui souhaitons de s’en remettre rapidement

Les maîtres 3 (50-59 ans) nous ont encore offert une autre belle performance. Bien qu’ils n’aient pas remporter la victoire comme la semaine dernière, Kourosh Arshi à tout de même pris la 6e position en finissant 3e du sprint de peloton. Jocelyn Millette et Patrice Jutzi ont respectivement terminé au 13 et 14e rang. Soulignons ici que Jocelyn en était à sa première course avec le peloton québécois. Son excellente performance est plus que prometteuse pour le reste de la saison. Quant à lui, Mario Ebacher s’est fait prendre par un coup de bordure dans le vent. Il croisera la ligne à la tête de son petit peloton quelques minutes plus tard en 18e position.

Finalement, le vent et les tactiques de l’équipe Garneau-Québécor auront eu raison du peloton sénior élite. Dès le 2 tours, 6 coureurs de cette formation ont mis un coup de bordure dans une section de vent de côté/face et une cassure au sein du peloton s’en ait suivie. Les nombreux coureurs pris derrière cette cassure n’ont pas été en mesure de boucher le trou et les 6 coureurs Garneau en ont profité pour agrandir leur avance et gagner la course du même coup.

Derrière, ce qui restait du peloton ravagé par le vent a tenté de s’organiser afin de combler l’écart. François Chabot, Kianoush, William et Philppe Mireault étaient les 4 coureurs de leur formation respective faisant parti du petit groupe de chasse ayant survécu au coup de force des Garneau. Ils n’ont malheureusement pas réussi à combler l’écart des Garneau qui a vu son avance grandir de 40 sec à 6 min sur les 80 km de course restant.

William et Franĉois ont tout de même sauver les meubles avec une 9e et une 11e position respectivement. Kianoush à pour sa part été victime d’une violente chute à haute vitesse avec un peu plus de 2 tours à faire et Philippe, pris derrière la chute, n’a pu se raccrocher au petit groupe de chasse. Heureusement pour lui, Kianoush ne sait rien cassé, bien qu’il soit couvert de nombreuses éraflures. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement…

À venir

Les maîtres ont rendez-vous au critérium de San-Air à St-Pie de Bagot samedi le 29 avril, alors que les senior élite seront en action au critérium de boucherville ce dimanche 30 avril. Nous leur souhaitons bonne chance!!!