Vélo 2000

Contre-la-montre THULE de Granby 2017

Contre-la-montre THULE de Granby 2017

Par Vélo 2000

10 mai 2017

À vélo, une course contre-la-montre (CLM) n’est pas seulement une parade de cyclistes en vêtements serrés arborant des pièces d’équipements bizarres et inusités, comme plusieurs pourraient le penser. Le CLM est une épreuve cycliste ou chaque coureur doit effectuer le meilleur temps sur une distance donnée. Les coureurs manipulent donc leur position et leur équipement afin d’être le plus aérodynamique possible, sans trop avoir de l’air d’un extra-terrestre!

Pour plusieurs, ce type de course est « the race of truth », une course ou nul ne peut se cacher et où les atouts physiologiques pures d’un coureur peuvent pleinement s’exprimer. Par contre, seul un gros « moteur », pour emprunter un peu de jargon cycliste, ne suffit pas. Un bon résultat au CLM est également le résultat d’une combinaison d’un vélo aérodynamique et d’une position minutieusement choisie et travaillée, ainsi que d’une gestion de course hors-pair. Le coureur cycliste doit avoir bien étudié le parcours afin de fournir un effort constant, même à travers les sections les plus difficiles. Il doit donc être capable d’endurer un niveau de douleur et de souffrance physique très important tout au long du trajet. Le CLM est une spécialité, pratiquement un autre sport en soi. Il faut s’y préparer sérieusement.

Le samedi le 6 mai dernier, 5 de nos coureurs ont participé à la 18e édition du CLM de Granby. Les coureurs devaient parcourir un trajet plat d’une distance de 19 km, incluant quelques faux plats montant. Bien que ces petits faux plats peuvent briser le rythme des coureurs, le principal ennemi à Granby demeure le vent. Comme à chaque édition, cet adversaire indomptable était présent!

Senior élite

William Blackburn et Philippe Mireault défendaient les couleurs de l’équipe chez les seniors. Ils ont terminé au 8e (24 min 29 sec) et 14e rang (25 min 45 sec), soit à 1 min 14 sec et 2 min 26 sec du meneur, pour une vitesse moyenne de 46.6 et 44.4 KmH, respectivement. Le gagnant de l’épreuve, Jean-Denis Thibault (H&R Block pro cycling team), l’a emportée avec un temps de 23 min 15 sec et une vitesse moyenne de 49 KmH.

Photo©Pasquale Stalteri

Bien que William et Philippe ont mentionné qu’il n’était pas dans une grande journée ce jour-là, ils peuvent tout même être satisfait de leur performance. Il faut dire qu’ils en étaient à leur première sortie avec leur nouveau bolide de course et comme il est mentionné ci-haut, il ne suffit pas que d’enfiler sa nouvelle monture et de marteler les pédales pour avancer vite en CLM. Il faut l’avoir préparé longtemps d’avance. Heureusement pour eux, il y en aura d’autres…

Photo©Pasquale Stalteri

Maître 1

Exceptionnellement, Kianoush a participé au CLM dans la catégorie des maîtres 1. Il pouvait donc bénéficier d’un départ plus tardif, sans pour autant jouir d’un niveau de compétition moins élevé. D’ailleurs, un fait intéressant est que les trois premières positions du CLM chez les Maîtres 1 ont inscrits les trois meilleurs temps de la journée tout résultats confondus!!! Yannick Lemire (équipe Laferté Pro B), champion canadien du CLM chez les Maîtres, et multiple victorieux à Granby, a franchi le parcours de 19 Km en 22 min 40 sec pour une vitesse moyenne de 50,3 KmH. Ça c’est vite en mautadit!!!

Photo©Pasquale Stalteri

Kianoush, lui, est arrivé quelques 2 m 25 sec plus tard en 11e position avec un temps de 25 m 05 sec et une vitesse moyenne de 45, 5 Kmh. Comme Will et Philippe, Kianoush en était aussi à sa première sortie avec son nouveau vélo et sa nouvelle position. Il est tout de même content de sa performance, bien qu’il ne soit pas un spécialiste du CLM, et n’y voit que de la place à l’amélioration. Nous lui souhaitons une bonne préparation!

Maître 3

Mario Ebacher et Patrice Jutzi ont également braver le vent pour teminer au terminé au 8e (27 min 54 sec) et 13e rang (29 min 01 sec), soit à 2 min 11 sec et 3 min 18 sec du meneur, pour une vitesse moyenne de 40.8 et 39.28 KmH, respectivement.

Photo©Pasquale Stalteri

Mario a malheureusement éprouvé quelques ennuis avec sa position tout au long du parcours et n’a pu pleinement exprimé ses capacités de rouleur. Pour sa part, Patrice a effectué une excellente performance, considérant qu’il roulait à bord de son vélo de route monter avec des barres de triathlon. Il ne pouvait pas compter sur l’avantage aérodynamique que les autres coureurs ayant un vélo de contre-la-montre avait. Je suis certain que Patrice autant que nous, somme curieux de savoir ce qu’il aurait pu accomplir avec une position et un vélo de CLM.

Photo©Pasquale Stalteri

À venir

Samedi le 13 mai prochain, l’équipe cycliste Vélo 2000 changera de terrain pour se retrouver dans les petits vallons de la ville de Saint-Raymond en banlieu de Québec.

À bientôt.